Projet de rapprochement entre l’école et les parents

Origine du projet :

Lors de la recherche « Bâtissons ensemble un quartier ouvert à la diversité », les relations entre les familles et l’école étaient ressorties comme étant un élément très important pour les personnes immigrantes, de ce fait, le CRIC s’est engagé dans le projet « Influences partagées » en gérant le volet de la banque de bénévoles interprètes. À travers cette expérience, le CRIC et les écoles participantes ont constaté que la langue n’était qu’une composante de la communication. Il en est ressorti un désir de travailler plus profondément sur les relations écoles-familles.

Objectif :

Travailler avec les écoles afin de mettre sur pied les conditions nécessaires au rapprochement entre les parents immigrants et l’école. Les partenaires du projet sont l’école Jean-Baptiste-Meilleur et l’école Garneau.

Ce projet s’échelonne sur 3 ans et a débuté en avril 2008. Durant cette première année du projet, une cueillette de données a été effectuée afin d’une part d’évaluer les besoins des parents et des intervenants scolaires sur le plan des communications et d’autre part, de répertorier les communications existantes. À la suite de cette cueillette de données, un comité de diffusion par école a été crée afin de travailler à la transmission des résultats auprès des équipes-écoles et des parents.

Création de comités école/familles :

Suite à la diffusion des résultats, l’école Garneau a choisi de mettre sur pied un comité « école-familles » sur lequel siègent des parents de toutes origines et des intervenants scolaires. Ce dernier est intégré à la structure de l’école, c’est-à-dire que la présence des intervenants scolaires est incluse dans leur tâche annuelle de travail. Son mandat sera d’élaborer un plan d’action détaillé pour l’année 2010, de veiller à la mise en place des suggestions présentées dans les résultats ainsi qu’à la mobilisation des membres de l’école. Le comité est composé de 7 parents et de 5 intervenants scolaires.

De son côté, l’école Jean-Baptiste-Meilleur a choisi de se concentrer sur la mobilisation des parents d’une part et sur la sensibilisation des intervenants de l’autre part. Ainsi, des ateliers ciblant les intérêts des parents sont mis sur pied avec des professeurs volontaires, l’intervenant scolaire-communautaire et le Centre de ressources éducatives et pédagogiques (CREP). Simultanément, des actions de sensibilisation sont menées auprès de l’équipe-école en collaboration avec le Programme de soutien à l’école Montréalaise du MÉLS.

Impacts :

  • Étape de mobilisation autour de la recherche : 15 entrevues,32 questionnaires, 25 parents ont participés aux focus-groupes, 2 ateliers sur le système scolaire au Québec.

  • Étape de mobilisation autour de la diffusion : 2 ateliers sur les relations écoles-familles, 5 rencontres de comité de diffusion, 2 rencontres de diffusion auprès des équipes-écoles, 1 rencontre de diffusion auprès des parents.

  • Étape de création du comité interculturel « école-familles » : 1 comité école-familles composé de 7 parents et intervenants scolaires. 4 rencontres du comité pour la mise sur pied d’une activité de rapprochement lors de la fête de fin d’année à l’école Garneau.