Voici un extrait du rapport du Laboratoire de recherche en relations interculturelles de l’Université de Montréal:

” Les entretiens réalisés auprès des Femmes-relais au début du projet ont permis de dégager quelques éléments
qui ont motivé ses femmes à s’impliquer à participer au projet des Femmes-Relais. […]

Le besoin de mieux connaître les systèmes d’éducation et de santé, le marché du travail, les
différentes institutions et les ressources communautaires a souvent été nommé étant une des attentes envers
le projet. Lors de ces entretiens, les participantes ont aussi évoqué leurs besoins de briser leur isolement, de
faire d’un réseau et de s’impliquer dans la collectivité comme facteurs qui les ont amenées à participer à ce
projet.

La présente évaluation permet de dégager des constats similaires à la première évaluation du projet des
Femmes-relais. Le regard que les participantes portent sur leur expérience comme Femme-Relais semble
répondre en grande partie à leurs attentes.”

Pour lire le rapport en entier, cliquez ici!