Historique

/Historique
Historique 2017-02-21T19:32:21+00:00

Historique

1999 : Naissance de la Concertation en Relations Inter-Culturelles (CRIC) mise sur pied par des groupes communautaires et des institutions du quartier Centre-Sud; cette initiative était nécessaire pour désamorcer, à court terme, une crise générée par des tensions interculturelles, et à moyen terme, pour répondre à la nouvelle réalité de l’accroissement de la diversité ethnoculturelle dans le quartier. Le CRIC est reconnu comme une initiative accessibilité de Centraide.

2001 : Incorporation de l’organisme sous une nouvelle dénomination : La Table de Concertation en Relations Inter-Culturelles (TCRIC)

2003 : Les différentes explorations d’appropriation du milieu et les constats face au rôle que doit jouer l’organisme dans le quartier ont amené l’équipe de travail à participer à une recherche-action menée par l’Institut Interculturel de Montréal (I.I.M.). Cette démarche a permis de redéfinir la mission, les orientations, les volets d’intervention ainsi que les actions à entreprendre. L’organisme a donc changé de dénomination sociale, passant de la TCRIC au CRIC : Carrefour de ressources en interculturel; cette appellation étant plus représentative du travail accompli.

2004-2006 : le CRIC a développé une approche d’intervention de deuxième ligne, basée sur l’éducation et la sensibilisation aux relations interculturelles, auprès des organismes du quartier et de leurs membres. L’organisation communautaire et l’empowerment sont à la base des interventions du CRIC, favorisant ainsi une prise en charge par les acteurs locaux des enjeux liés à la diversité ethnoculturelle du quartier. Avec le soutien de Centraide et en collaboration avec les acteurs du milieu, le CRIC élabore une stratégie de changement quinquennal selon 3 champs d’action : 1) Amélioration des relations interculturelles entre les citoyens de toutes origines, 2) Mise en place de stratégies inclusives dans les organisations partenaires, 3) Concertation et mobilisation du milieu autour de l’inclusion.

2006-2007 : Enregistrement du CRIC à titre d’organisme de bienfaisance. En collaboration avec Mme Annick Germain, professeure-chercheuse à l’INRS, le CRIC a réalisé une recherche importante auprès de 75 personnes immigrantes du quartier afin de recueillir leur opinion sur divers sujets tels que le logement, les écoles, la vie de quartier, les espaces publics, le voisinage, etc. Les enjeux qui y sont ressortis guident les actions du CRIC. Suivant la recherche, un comité composé de 5 personnes issues des communautés ethnoculturelles ont diffusé de leurs propre voix les résultats de la recherche devant les partenaires, élus ainsi que les organismes communautaires et institutionnels du quartier. Cette diffusion a été un levier important car elle a beaucoup marqué les acteurs du Centre-Sud.

2007-2010 : Le CRIC a réalisé un outil d’autodiagnostic à l’attention des organisations afin de les soutenir dans une réflexion sur l’inclusion et la dimension interculturelle. Le guide d’autodiagnostic permet de faire le point sur la dimension interculturelle au sein des organisations, de relever leurs forces et d’établir 3 priorités d’action. Le CRIC a accompagné 6 organismes dans cette démarche. Avec le soutien de Centraide, le CRIC a participé à une démarche d’évaluation évolutive afin d’évaluer les impacts de sa stratégie de changement et y apporter les ajustements nécessaires. Le CRIC refait son image organisationnelle, se dote de nouveaux outils de communication et affirme sa présence sur le Web ! En 2010, l’organisme est en marche vers son dixième anniversaire !

2010-2013 : Le CRIC a fêté ses 10 ans ! La planification stratégique quinquennale « Notre Horizon » étant terminée, le CRIC entame et complète une réflexion sur ses nouvelles orientations stratégiques en impliquant les membres et les partenaires. De plus, le CRIC entreprend un dialogue avec Centraide sur la possibilité d’un financement à la mission. Centraide réalise une démarche d’évaluation des initiatives accessibilités et réfléchit à l’avenir de celles-ci. Le CRIC réalise un partenariat avec le Laboratoire de Recherche sur les Relations Interculturelles afin d’établir les bases d’une orientation interculturelle dans le contexte urbain montréalais. Le projet Femmes-Relais voit le jour mettant les bases pour favoriser une plus grande implication citoyenne des femmes issues de l’immigration du quartier. En 2013, le CRIC adopte une planification stratégique triennale (2013-2016) qui oriente nos actions et clarifie le chemin à suivre.

2014 : Le CRIC commence à recevoir un financement à la base de Centraide. L’entente avec Centraide est triennale avec un renouvellement annuel. Ce partenariat est une belle reconnaissance du travail accompli et un gage de confiance envers l’efficacité du CRIC.

2015 : Le CRIC est récipiendaire du Prix du Maire de Montréal en démocratie. Une belle reconnaissance à notre travail!

2016 : Le CRIC rentre en processus de planification pour 2017-2020. L’année termine avec une belle planification stratégique. L’organisme fête aussi ses 15 ans lors d’une activité rassembleuse à la Maison de la Culture Frontenac.