L’atelier

Historique

En 2014, le CRIC a bâti l’atelier Mythes et réalités en interculturel afin de lutter contre les préjugés. L’atelier est inspiré des concepts utilisés par la Ville de Barcelone ainsi que du Conseil de l’Europe, et consiste à traiter des préjugés comme des mythes afin de pouvoir les déconstruire sans culpabiliser les gens. Depuis 2014, nous avons animé des centaines d’ateliers dans des milieux HLM, des écoles, des organismes communautaires, des associations des aînés, pour ne nommer que ces endroits. Nous avons rejoint autant des jeunes du secondaire que des adultes et des aînés, issus de la communauté d’accueil ou de l’immigration.

Vous aimeriez recevoir cet atelier au sein de votre organisme, de votre école ou de votre équipe de travail? Consultez notre offre de service en cliquant ici. 

Quelques témoignages des participant(e)s à l’atelier

« Maintenant que j’ai vécu cet atelier, je vais avoir moins peur d’aborder le sujet à l’avenir. »

« Il faut s’informer avant de lancer une information, un fait, un événement.  Ce n’est pas parce qu’on entend quelque chose que c’est nécessairement vrai. »

« Il faut éviter la généralisation. Préjugés = violence. Je serai plus vigilante afin d’éviter de juger. »

La formation

Historique

Dans le cadre de nos animations, les intervenants nous ont interpellés plusieurs fois puisqu’ils souhaitaient pouvoir animer l’atelier dans leurs milieux. Reconnaissant que le contenu  de cet atelier est assez délicat et que si mal animé, il  peut provoquer l’inverse de l’objectif visé (apporter plus de préjugés),  nous avons donc décidé de créer la formation d’animateur(trice)s MRI.

Création de la formation

Pour monter le contenu de la formation, nous avons fait appel à deux expertises : L’expertise du LABRRI (Laboratoire de Recherche en Relations Interculturelles de l’Université de Montréal) pour la partie de compétences de base en communication interculturelle, et l’expertise de Joy Eyrin, consultante experte en andragogie (éducation des adultes), pour nous aider à vulgariser le contenu. Ces deux expertises ajoutées à notre propre expertise en communication interculturelle ainsi qu’à notre connaissance du contenu de l’atelier ont permis la création d’une formation  approfondie et probante avec tous les éléments nécessaires pour que les intervenant(e)s puissent réussir l’animation.

Animation de la formation

Durant la période hiver-printemps 2019, 6 ateliers de 3 jours ont été animés et 112 personnes y ont participé. Les participant(e)s étaient de travailleur(euse)s issu(e)s de différents milieux (scolaire, communautaire, police, institutionnel) et provenaient de différents quartiers de Montréal.

Des résultats prometteurs

Les évaluations des participant(e)s ont été très positives. Une des évaluations mesure les compétences pour comprendre une situation interculturelle et les outils pour la travailler avant et après la formation. Tous les intervenants ont eu plus de compétences après la formation (outils concrets). Les participant(e)s ont évalué que la formation était très complète. Ils(elles) nous ont aussi confié(e)s qu’ils(elles) avaient rarement l’occasion de se former de manière approfondie sur ces sujets (communication interculturelle, déconstruction de préjugés, etc.). Aujourd’hui, plusieurs intervenant(e)s ont déjà animé des ateliers dans leurs milieux et ce, avec des beaux résultats. Ils(elles) nous ont partagé des informations sur les défis et sur les succès vécus. Un intervenant a par exemple nommé que le fait de travailler avec des mythes sur les personnes de la communauté de souche facilite beaucoup la transmission des outils et valorise la communauté d’accueil.

Quelques témoignages des participant(e)s à la formation

« Wow ! Vraiment hyper enrichissant! Très formateur! Très stimulant! Formatrices réceptives et à l’écoute. »

« Une formation complète et bien équilibrée entre la théorie et la pratique. Donne la chance à tous/toutes d’apprendre, malgré les parcours [distincts]. »

«Je suis [maintenant] capable de mettre dans des mots des processus et des situations.»

«  Une formation ultra pertinente. Je la recommanderai le plus possible. »

« Une formation que tout intervenant devrait recevoir. »

« Merci beaucoup! Je me sens déjà plus à l’aise d’animer, tout en étant conscient des défis à relever. De beaux défis! »